Parlons SantĂ© » Blog Archive » Sarah et sa phobie des chats

Sarah et sa phobie des chats

Bonjour Ă  tous,
eft et homéopathie
M.C. commence tout juste Ă  utiliser l’EFT et partage quelques expĂ©riences utiles pour tous. Mes commentaires sont contenus dans son tĂ©moignage.
Tendresse,
Gary

M.C. : Je suis une praticienne de toucher thĂ©rapeutique et il me semble que l’EFT est tout Ă  fait naturel pour les praticiens de TT. Avec le TT, nous sommes tĂ©moins, et partageons de merveilleuses expĂ©riences de guĂ©rison. Je suis ravie des rĂ©sultats obtenus. Selon moi, l’EFT et le TT se marient bien.
eft
Commentaire de Gary : J’encourage fortement tous les praticiens Ă  fusionner l’EFT Ă  toutes leurs autres techniques. Des gens partout dans le monde me disent qu’ils ont fusionnĂ© l’EFT et l’hypnothĂ©rapie, le toucher thĂ©rapeutique, le Reiki, les thĂ©rapies causales, le focusing, la PNL, la visualisation, et presque toutes les techniques imaginables. Deux des avantages sont :
Vous pouvez continuer à travailler avec les techniques que vous connaissez et aimez tout en intégrant quelque chose de nouveau, ce qui permet une transition plus facile.
Vous pouvez intĂ©grer l’EFT de manière Ă  ce qu’elle fasse partie de techniques plus conventionnelles, ce qui Ă©vite que le client soit placĂ© face Ă  cette technique qui peut lui paraĂ®tre un peu bizarre et risque de dĂ©molir son système de croyances.

M.C. : Je veux vous raconter ma première expĂ©rience avec l’EFT. J’ai une nouvelle amie, que je ne connais que depuis quelques mois. Vous remarquerez, en poursuivant votre lecture, que notre rencontre est un merveilleux exemple de synchronicitĂ©.
Je nommerai mon amie Sarah. J’ai deux chats et lorsque Sarah est venue chez moi la première fois, j’ai dĂ©couvert qu’elle a une phobie des chats. Si les chats sommeillaient, elle pouvait tolĂ©rer leur prĂ©sence, mais dès qu’ils se rĂ©veillaient, elle devenait très mal Ă  l’aise.
Après avoir appris la technique EFT lors d’un atelier de week-end, j’ai vite appelĂ© Sarah, essayant bien fort de ne pas paraĂ®tre trop surexcitĂ©e, et lui ai suggĂ©rĂ© de travailler sa phobie. Elle est venue me voir, et nous sommes passĂ©es dans ma salle de travail, oĂą les chats n’entrent pas. Je lui ai posĂ© quelques questions, et j’ai dĂ©couvert qu’elle avait surtout peur que les chats sautent sur elle et qu’ils la griffent.
Nous avons Ă©valuĂ© son niveau d’intensitĂ© Ă  8. Elle a tapĂ© sur sa peur d’ĂŞtre griffĂ©e par un chat, et l’intensitĂ© est passĂ©e Ă  4. Nous avons fait une deuxième sĂ©quence et l’intensitĂ© est passĂ©e Ă  1. Elle a ensuite dit : "Mais s’il y avait un chat devant moi, l’intensitĂ© augmenterait peut-ĂŞtre.’ J’ai donc proposĂ© de l’essayer.
eft
Commentaire de Gary : C’est une rĂ©action normale. La sĂ©quence EFT rĂ©duit l’intensitĂ© Ă  1 ou zĂ©ro mais la personne se souvient bien de ce que c’est que d’ĂŞtre en prĂ©sence de l’objet de leur phobie. elle ne sait pas si elle sera calme dans une vĂ©ritable situation, donc elle a toujours certaines craintes. Parfois, certaines personnes rĂ©duiront l’intensitĂ© Ă  zĂ©ro pour un problème Ă©motionnel, mais continuent Ă  l’Ă©valuer comme un 3 ou 4, simplement parce qu’elles ne croient que c’est impossible de la rĂ©duire davantage.

M.C. : Nous nous passĂ©es Ă  la cuisine, oĂą l’une de mes chattes, Katie, dormait sur une chaise. Je l’ai caressĂ©e et elle s’est rĂ©veillĂ©e, s’Ă©tirant, montrant toutes ses petites griffes, et baillant Ă  pleine gueule. Sarah, qui Ă©tait debout Ă  un demi-mètre du chat, ne bougeait pas. Je caressais toujours Katie, et Sarah s’est approchĂ©e d’un pas, et l’a touchĂ©e, tout doucement. Elle a continuĂ© pendant plusieurs minutes et a dit : "Je n’arrive pas Ă  le croire, je n’arrive pas Ă  le croire… Je n’ai jamais, de toute ma vie, caressĂ© un chat."
Et voici maintenant pourquoi j’ai parlĂ© de synchronicitĂ© plus tĂ´t. En parlant avec Sarah, j’ai dĂ©couvert que sa phobie ne se limite pas aux chats, mais elle a aussi peur des chiens, des chevaux, souris, insectes - en fait, Ă  peu près toutes les crĂ©atures vivantes. J’allais ajouter "sauf les gens", mais je crois qu’elle a aussi peur des gens. Elle dĂ©borde d’insĂ©curitĂ©, n’a aucune estime de soi, et essaie de porter sur ses Ă©paules la responsabilitĂ© du monde entier, et elle Ă©choue, bien sĂ»r.
En tant que personne, elle est charmante.
C’est magique que Sarah soit entrĂ©e dans ma vie juste au moment oĂą je dĂ©couvrais l’EFT ! Elle accepte toujours avec le plus grand plaisir de me servir de cobaye, et je suis ravie d’avoir une personne avec qui travailler.
eft
Commentaire de Gary : Ah, oui ! Pour les dĂ©butants, c’est un cadeau d’avoir un ami qui vous laisse pratiquer Ă  volontĂ©. Ceci vous permet de mettre en pratique et perfectionner vos aptitudes sans vous sentir incertain ou fragile. Nous connaissons probablement tous une personne comme Sarah, une personne charmante et reconnaissante qui a une longue liste de problèmes. Passez du temps avec la Sarah de votre choix et vous vivrez probablement un grand nombre de petits miracles-minute (par exemple, la phobie des chats dans le cas de Sarah), et aussi des problèmes plus compliquĂ©s qui peuvent ĂŞtre dĂ©mĂŞlĂ©s, mais demandent un affinement de la technique.

M.C. : Sarah et moi avons fait une session EFT suite Ă  une rencontre de nos familles, qui ne s’est pas passĂ©e comme nous aurions voulu. Sarah Ă©tait terriblement dĂ©rangĂ©e et en colère parce qu’elle sentait qu’elle avait Ă©chouĂ©. Après une seule sĂ©quence EFT, sa colère et le dĂ©rangement Ă©taient partis !
Je dois aussi dire que le lendemain de la session EFT pour la phobie des chats, elle m’a envoyĂ© un courriel disant : "Je ne peux m’empĂŞcher de croire que c’est probablement grâce Ă  d’autres circonstances favorables que ceci a Ă©tĂ© aussi efficace hier, et que çà ne risque pas de se produire de nouveau."
eft
Commentaire de Gary : Nous voyons ici un exemple de dissonance cognitive oĂą l’EFT est tellement loin du système de croyances de la personne qu’elle trouve "d’autres raisons" pour expliquer son progrès. Souvent, ces raisons frĂ´lent le ridicule. C’est une rĂ©action humaine tout Ă  fait normale que de vouloir comprendre le monde qui nous entoure et lorsqu’il se produit quelque chose qui ne cadre pas dans ce qu’on connaĂ®t, nous allons fouiller dans notre base de connaissances pour une explication, parfois très drĂ´le.
energie santé
Article publié par Louise Gervais
site de Louise Gervais


Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé,


1 commentaire sur « Sarah et sa phobie des chats »

NAZIH KHALIL, a exprimé, le
[+]
C'est une chance d'avoir un spécialiste sur place ici ou j'habite il n'ya pas de spécialiste, j'ai une fille de 13 ans (MOUNIA, c'est son nom) elle a une phobie des chats, pour notre petite famille ...

Laisser un commentaire



Nom(*)

Email(*)

Ville - Pays(*)

(*)Tous les champs sont obligatoires – Votre email ne sera pas publié

Entrez votre commentaire


27-30 avr. 2017 : Festival Ă  Genac (16)
10ème Festival du Chamanisme 
par Le Cercle de Sagesse de l'Union des Traditions Ancestrales

28 avr. 2017 : Conférence à Moirans (38)
Soins EssĂ©niens 
par Jean-Paul Thouny

13-14 mai 2017 : Salon Ă  Villefranche (69)
Le Salon des Z'Arts Zen de Villefranche s/SaĂ´ne
par Le Z'Arts Zen

20-21 mai 2017 : St Etienne-de-Corcy (01)
Le Salon des Z'Arts Zen de St Etienne-de-Corcy
par Le Z'Arts Zen

2 juin 2017 : Conférence à Moirans (38)
Monde en changement ou ... changement de monde ?   par Monique Mathieu

17-22 juillet 2017 : Stage Ă  Marsanne (26)
Stage de danse libre
par Anne-Marie Bruyant

02 avril 2017 Salon
Salon Ma Santé Globale
Granby (Québec)

04 avril 2017 : début de formation internet
Introdution Ă  l'Astrologie holistique 
par agnès andersen

08 avril 2017 Salon
Salon Ma Santé Globale
St Jean-sur-Richelieu (Québec)

© 2008-2015  Energie-Santé - - à propos - mentions légales - partenariat