Alimentation-santĂ© » Blog Archive » Les aliments sont-ils importants ?

Les aliments sont-ils importants ?

alimentsSelon les dernières recherches, ils sont très importants. Je viens de lire, ce matin encore (août 2013), que les proportions de la nourriture que nous mangeons peuvent déclencher une réponse inflammatoire de certains gènes.
aliments
Manger trop d’hydrates de carbone par rapport aux matières grasses et aux protĂ©ines et nous voilĂ  courbaturĂ©s…

Les gènes meurtriers
aliments
alimentsJ’avais appris, il y a quelques annĂ©es, que la nourriture sucrĂ©e dĂ©clenchait ce que le Dr Gundry appelle les gènes meurtriers (killer genes). Ce sont des gènes qui, après un certain âge, provoquent une rĂ©action qui va nous conduire vers la mort le plus rapidement possible, soit par le diabète, le cancer, une crise cardiaque ou autre maladie catastrophique ou dĂ©gĂ©nĂ©rative. Ces gènes n’ont pas de prĂ©fĂ©rence. Leur rĂ´le, c’est de faire de la place pour la nouvelle gĂ©nĂ©ration, d’une manière ou d’une autre, selon nos faiblesses gĂ©nĂ©tiques.
aliments
Heureusement, on peut truquer ces gènes par la nourriture que nous mangeons, et leur faire croire que nous sommes encore jeunes et plein de vitalité, pas près de laisser la place à nos cadets.

A la recherche de la santé
aliments
Ma propre expĂ©rience m’a montrĂ© Ă  quel point notre alimentation est importante. J’avais Ă©tĂ© diagnostiquĂ©e d’un cancer de la peau Ă  l’âge de 15 ans et devais subir des interventions chirurgicales tous les six mois. Grâce aux Ă©tudes de psychologie que je suivais et aux collègues que j’ai rencontrĂ©s, j’ai appris qu’il y avait peut-ĂŞtre un autre moyen de me guĂ©rir. Je me suis intĂ©ressĂ©e Ă  la nutrition et j’ai fait des expĂ©rimentations alimentaires. Tout d’abord, le crudisme ou crudivorisme.
aliments
alimentsLa première confĂ©rence que j’ai suivie ne m’a guère enchantĂ©e. Il y avait une magnifique table couverte de fruits et lĂ©gumes devant la salle de confĂ©rences. Quelques crabes se reposaient sur les aliments. Nous avons appris que si nous voulions faire du crudisme, il Ă©tait important de manger des protĂ©ines, mĂŞme crues. Ă€ la fin du sĂ©minaire, nous avons Ă©tĂ© invitĂ©s Ă  prendre part au festin prĂ©parĂ© pour nous… mais voilĂ , les crabes s’Ă©taient rĂ©veillĂ©s et grimpaient sur fruits et lĂ©gumes. On nous a conseillĂ© d’en attraper un, de lui arracher la pince et de dĂ©guster. Non merci, pas pour moi.
aliments
Je me suis lancĂ©e dans l’Ă©tude de la macrobiotique, un rĂ©gime vĂ©gĂ©talien oĂą, Ă  l’inverse, on cuisait tout, y compris fruits et salades.
aliments
Après une annĂ©e de cours, je me suis rendue compte que les dirigeants donnaient un bon exemple du dicton : “Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais.” Je me suis ensuite dirigĂ©e dans une Ă©tude de moi, encore moi et rien que moi, c’est-Ă -dire que j’observais comment mon corps rĂ©agissait Ă  certains aliments. Pour faire cela, je me privais d’un aliment pendant 3 semaines, puis je m’en gorgeais… et j’observais. Sans le savoir, c’est une des meilleures mĂ©thodes pour trouver la nourriture Ă  laquelle nous pourrions ĂŞtre sensibles.
aliments
Je ne suis plus retournĂ©e chez le chirurgien pour ce problème de cancer et j’ai joui d’une excellente santĂ© et d’une grande vitalitĂ© entre les âges de 18 et 24 ans, après quoi j’ai Ă©migrĂ© aux États-Unis.
aliments
alimentsEntre les yogourts verts, les pâtisseries gĂ©antes couleur arc-en-ciel et les agents conservateurs, il n’y avait de nourriture que le nom dans le monde oĂą j’Ă©voluais. Dès que possible, je me suis mise Ă  jardiner : tomates, maĂŻs, haricots, petits pois, courges, salades, choux, concombres, et j’en passe. Tout Ă©tait biologique et dĂ©licieux. J’ai appris Ă  faire des conserves, ainsi qu’Ă  dĂ©shydrater et Ă  congeler le surplus. Mes enfants sont nĂ©s et ont appris Ă  se rĂ©galer de produits frais du jardin. Nous avons habitĂ© dans une forĂŞt pendant des annĂ©es, oĂą l’on trouvait des arbres fruitiers Ă  l’Ă©tat sauvage : poires, pommes, abricots, prunes, pĂŞches indiennes (elles sont rouges Ă  l’intĂ©rieur), ainsi que des baies sauvages, un vrai festin, fraĂ®ches ou en confitures.
aliments
Nous achetions les produits qui nous manquaient chez des paysans de la rĂ©gion et commandions de la viande biologique d’animaux nourris Ă  l’herbage. Mes sept enfants ont rarement Ă©tĂ© malades. Les grippes qui alitaient la plupart des gens pour des semaines ne duraient qu’un ou deux jours chez nous, durant les rares Ă©pisodes oĂą nous Ă©tions affaiblis.

Aller plus loin que l’alimentation
aliments
alimentsOui, la nourriture est très importante, mais elle n’offre pas une gamme complète du bien-ĂŞtre. J’ai vĂ©cu pendant des annĂ©es dans une situation difficile et le stress a eu des consĂ©quences nĂ©fastes sur ma santĂ©. Je me suis retrouvĂ©e alitĂ©e pendant plusieurs mois, isolĂ©e, avec sept enfants Ă  charge. J’ai recommencĂ© Ă  Ă©tudier la nutrition et je me suis inscrite Ă  un programme de naturopathie, qui m’a aidĂ© Ă  remonter la pente. La nutrition en Ă©tait une branche importante et j’ai Ă  nouveau Ă©tudiĂ© le crudisme, sans les crabes cette fois, ainsi que d’autres rĂ©gimes alimentaires. J’ai suivi plusieurs cures de dĂ©toxication et me suis fortifiĂ©e avec des supplĂ©ments alimentaires.
aliments
Durant cette pĂ©riode, je me suis rendue compte que bien que l’alimentation soit importante, les Ă©motions le sont Ă©galement. Si l’on vit dans un stress constant ou que l’on a un dĂ©sir de mort inconscient en soi, la nourriture la plus saine et les supplĂ©ments les plus puissants ne nous garderont pas en vie ou en santĂ©. Je me suis donc lancĂ©e dans l’Ă©tude des Ă©motions, du rĂ´le que joue l’inconscient, le subconscient et le super-conscient, et j’ai appris Ă  transformer mes Ă©tats mentaux pour rĂ©cupĂ©rer la qualitĂ© de vie et de santĂ© qui avait Ă©tĂ© la mienne lorsque j’Ă©tais plus jeune.
aliments
De ces dĂ©fis que la vie m’a lancĂ©s, j’ai dĂ©veloppĂ© les 5 clĂ©s du bien-ĂŞtre sur la planète Terre.

La Clé no 1 : Santé et vitalité
aliments
SantĂ© et vitalitĂ© se concentrent principalement sur la nutrition et la dĂ©toxication. C’est par lĂ  que j’ai commencĂ©. C’est fort simple, mais pas nĂ©cessairement aisĂ©. Il faut prendre soin de son corps, le vĂ©hicule qui nous conduit de la naissance Ă  la mort. Malheureusement, la plupart des gens donnent de meilleurs soins Ă  leur automobile et Ă  leurs animaux qu’Ă  eux-mĂŞmes. Ce n’est que lorsqu’ils perdent la santĂ© et sont affligĂ©s d’une maladie dĂ©gĂ©nĂ©rative ou catastrophique qu’ils y prĂŞtent attention. Renversons cette tendance !

Commençons par les dix commandements d’une alimentation saine.

1. Mangez avec une attitude de gratitude
aliments
Ce qui est mĂŞme mieux, c’est de vivre dans la gratitude. Le prĂ©sident d’une sociĂ©tĂ© bien connue aux États-Unis porte un petit appareil qui vibre toutes les 12 minutes… afin de l’inciter Ă  Ă©prouver de la gratitude quasi continuellement.
aliments
ApprĂ©ciez la nourriture que vous mangez. Visualisez les substances nutritives apportant les Ă©lĂ©ments et l’Ă©nergie nĂ©cessaires pour le bon fonctionnement de chaque cellule de votre corps, leur donnant la vitalitĂ© et la force dont vous avez besoin pendant la journĂ©e.
aliments
2. Passez un moment agréable dans un environnement relaxant
aliments
alimentsVotre mĂ©tabolisme ne fonctionne pas bien dans un Ă©tat de stress. La digestion s’effectue en mode parasympathique, ce qui veut dire dans un Ă©tat relaxĂ©. Manger “sur le pouce” ou pendant que l’on se dispute ou que l’on Ă©coute les nouvelles va ralentir votre digestion et votre mĂ©tabolisme. Si vous voulez bien nourrir votre corps, Ă©coutez de la musique relaxante ou des sons naturels. Laissez les problèmes de la journĂ©e s’envoler. Partagez de bonnes nouvelles, de l’humour et des histoires positives.
aliments
3. Mâchez bien votre nourriture
aliments
La digestion des hydrates de carbones commence dans la bouche, lorsque la nourriture se mĂ©lange avec la salive. Avaler de petits morceaux facilite le travail de l’estomac.
aliments
4. Choisissez de la nourriture biologique, de saison et pleine de
substances nutritives

aliments
Manger des aliments simples, qui sont cultivĂ©s de manière biologique, de prĂ©fĂ©rence localement et auxquels on a permis de mĂ»rir naturellement, voilĂ  qui apportera des bĂ©nĂ©fices pour la santĂ© de votre corps. Choisissez aussi des super-aliments, qui sont pauvres en calories, mais riches en substances nutritives, que vous trouverez dans votre magasin bio. IntĂ©ressez-vous aux plantes et peut-ĂŞtre mĂŞme aux “mauvaises herbes” qui contiennent une myriade d’Ă©lĂ©ments nutritifs.
aliments
5. Mangez un assortiment de couleurs, de textures et de goûts
aliments
alimentsCela fournira Ă  votre corps et Ă  votre esprit ce dont ils ont besoin, sans avoir Ă  jongler avec des recommandations quotidiennes. Cela nourrira la partie de vous qui aime la beautĂ© et l’harmonie. PrĂ©parez de la nourriture qui titille vos papilles gustatives, votre odorat, votre vue et votre toucher : rouge, jaune, vert, blanc ; croquant, lisse, tendre, dur… Utilisez votre imagination. En mĂ©decine ayurvĂ©dique, on reconnaĂ®t six goĂ»ts diffĂ©rents : doux, aigre, amer, salĂ©, Ă©picĂ© et âcre. Dans la plupart des pays occidentaux, on ne s’attend qu’Ă  du sucrĂ© ou du salĂ© et la population de ces pays a tendance Ă  grignoter plus de snacks sucrĂ©s ou salĂ©s qu’elle n’en a besoin, sans se rendre compte que le corps a encore faim, mais faim pour les goĂ»ts, les couleurs et les textures qui lui manquent.
aliments
aliments6. Nourrissez votre “arbre gĂ©nĂ©alogique”
aliments
Une partie de notre corps est encore programmĂ©e comme l’Ă©tait celui de nos ancĂŞtres. Cette partie de nous, qu’elle soit physique ou Ă©motionnelle, demande de l’attention. J’ai des ancĂŞtres suisses… du pain et du fromage mangĂ©s Ă  l’alpage me nourrissent profondĂ©ment. Des ancĂŞtres grecs ? DĂ©gustez de la feta et des olives de ce pays. Quel groupe ethnique trouvez-vous dans votre arbre gĂ©nĂ©alogique ? Pensez Ă  nourrir cette partie de vous-mĂŞme… et observez vos rĂ©actions.
aliments
7. Nourrissez l’enfant en vous
aliments
alimentsAMUSEZ-VOUS ! Pensez Ă  des souvenirs heureux ou Ă  un rĂŞve (si vos souvenirs ne sont pas heureux, imaginez quelque chose de positif). Donnez-vous l’autorisation d’ĂŞtre un enfant heureux et mĂŞme espiègle. Nous avons tous beaucoup d’obligations sociales, mais les recherches dĂ©montrent l’importance du plaisir et de l’amusement. Vous aurez moins de problèmes avec la nourriture si vous vous accordez le droit de vous amuser. Personnellement, j’aime me balancer dans les parcs ou jouer au cerf-volant sur les plages.
aliments
aliments8. Émotion = E-nergie en mouvement
aliments
Les émotions doivent passer à travers nous. Malheureusement, on a tendance à les bloquer, ce qui permet à des problèmes physiques ou des douleurs de se développer. Repousser une émotion conduit souvent à des allergies de toutes sortes.
aliments
Observez vos Ă©motions. ĂŠtes-vous en colère, triste, anxieux, frustré ? Comment ressentez-vous cette Ă©motion ? OĂą est-elle localisĂ©e dans votre corps ? De quoi s’agit-il vraiment ? Observez… Relâchez…
aliments
9. Nourrissez votre besoin de contact physique et de communauté
aliments
alimentsLa nourriture ne peut pas prendre la place d’une Ă©treinte, de contacts physiques ou de l’intimitĂ© dont nous avons besoin. Si vous n’avez pas de conjoint ou de petit(e) ami(e), offrez-vous des massages, une journĂ©e dans un spa, pratiquez un sport de contact ou trouvez des amis qui vous enlaceront amicalement. Pourquoi pas la danse ou les arts martiaux ? Faire partie d’un groupe social oĂą les gens travaillent et jouent ensemble est important pour la santĂ©. Les villes et villages qui vivent dans un esprit de communautĂ© ont moins de problèmes de santĂ©. Trouvez donc votre communautĂ©.
aliments
10. Nourrissez votre esprit et votre âme
aliments
Nous avons bien sĂ»r besoin de nourriture pour notre corps physique, mais notre esprit aussi demande Ă  ĂŞtre inspirĂ© par quelque chose de positif. Prenez le temps, chaque jour, de mĂ©diter sur du positif, de lire des livres ou des articles qui vous inspirent ou d’Ă©coutez des confĂ©rences qui vous motivent.
aliments
alimentsNourrissez votre âme par la prière, la mĂ©ditation, la communion, la musique, la respiration profonde, la relaxation, la beautĂ©, etc. Si une promenade dans la nature vous aide Ă  remplir ce besoin, allez-y. Rien ne peut remplacer le sentiment d’ĂŞtre connectĂ© avec quelque chose ou quelqu’un de plus grand que soi. J’aime Ă  faire du kayak… c’est calme et les paysages naturels que l’on traverse sont magnifiques, que ce soit au bord de l’ocĂ©an, sur un lac ou le long d’une rivière. Pour moi, c’est relaxant, rafraĂ®chissant et restaurateur.
aliments
La responsabilitĂ©, que l’on pourrait appeler “rĂ©action-habiletĂ©” (ça sonne mieux en anglais) veut dire que nous avons l’habilitĂ© ou la capacitĂ© de rĂ©pondre Ă  la vie. Il est plus facile de devenir responsable et de suivre un mode de vie sain si ce mode de vie est basĂ© sur des fondations fermes et logiques.

Tout est Ă©nergie
aliments
alimentsPour commencer, j’aime Ă  dĂ©montrer que nous sommes tous formĂ©s d’Ă©nergie. Vous avez certainement observĂ© l’image d’un atome. Il y a un noyau, au milieu, composĂ© de neutrons et de protons. Des Ă©lectrons circulent et vibrent autour de ce noyau. Notre corps est formĂ© de muscles, d’os, d’organes, etc… Prenons le foie, par exemple. Celui-ci est formĂ© de cellules, qui sont formĂ©es de molĂ©cules, qui sont formĂ©es d’atomes… qui vibrent Ă  des frĂ©quences diffĂ©rentes. Nous savons que la vibration d’un foie sain est diffĂ©rente de la vibration d’un foie malade. Chaque cellule garde le souvenir de la santé ; il est donc possible Ă  notre corps de retourner Ă  la santĂ© grâce Ă  de bonnes instructions.
aliments
alimentsLa nourriture saine et naturelle “parle” Ă  nos cellules ; elle leur donne des instructions. Nos cellules ne comprennent pas le langage des aliments chimiques, agents conservateurs, colorants artificiels ou organismes gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©s (OGM). La nourriture saine et naturelle donne de l’Ă©nergie Ă  nos cellules et apporte Ă  notre corps les Ă©lĂ©ments nĂ©cessaires Ă  son bon fonctionnement : protĂ©ines, matières grasses et hydrates de carbone, vitamines, minĂ©raux, oligo-Ă©lements, phytonutrients et bien d’autres.
aliments
alimentsCe n’est pas seulement la chimie d’un aliment qui est importante, mais l’Ă©nergie de celui-ci. On peut dĂ©montrer, avec un appareil de photo Kirlian, que l’Ă©nergie d’un aliment biologique est diffĂ©rente d’un aliment commercial, comme on le voit sur la photo de ces champignons. A gauche, un champignon biologique, Ă  droite un champignon commercial.
aliments
Aimeriez-vous avoir plus d’Ă©nergie et de vitalité : nourrissez-vous d’aliments vivants, naturels, remplis de potentiel Ă©nergĂ©tique. Une photo Kirlian dĂ©montre Ă  nouveau, Ă  gauche, l’Ă©nergie de la main d’une personne qui consomme des aliments Ă  hautes substances nutritives et Ă  droite, l’Ă©nergie de la main d’une personne qui consomme de la nourriture de moindre qualitĂ©. C’est un choix Ă  faire !

Le futur de la nourriture
aliments
On trouve maintenant un nouveau groupe d’aliments appelĂ©s super-aliments (superfood). Leur teneur en calories est très basse, mais il regorge de substances nutritives optimalisant la santĂ©. De nouvelles recherches dĂ©montrent que ce ne sont pas les calories de la nourriture qu’il faut compter, mais les Ă©lĂ©ments nutritifs qu’elle contient.
aliments
Il n’y a pas si longtemps, la nourriture provenait du paysan, du chasseur et du pĂŞcheur. On n’y ajoutait pas d’hormones, d’engrais chimiques magiques, et on ne mĂ©langeait pas les graines de tomates avec des gènes de porc ou de poisson. Après plusieurs annĂ©es d’espoir que les produits chimiques et les manipulations gĂ©nĂ©tiques pourraient sauver le monde de la faim, et la constatation que ce n’est pas le cas et que c’est plutĂ´t nĂ©faste, alimentsil y a un mouvement mondial pour le retour Ă  la nature. Je reçois presque quotidiennement des articles m’annonçant qu’un nouveau groupe prend conscience de l’importance de la nourriture naturelle.
aliments
Aujourd’hui, c’Ă©tait en Grèce que des personnes prĂ©paraient des “boules de graines,” mĂ©langĂ©es avec de la terre et de l’engrais, qui Ă©taient lancĂ©es dans la nature, oĂą elles croissaient et offraient de la nourriture aux habitants avoisinants. Dans bien des villes aux États-Unis, des groupes d’individus transforment des terrains vagues en jardins potagers, pour le bĂ©nĂ©fice de tous.
aliments
alimentsLa permaculture et la culture de jeunes pousses prennent racine dans le monde entier. Chaque personne pourrait avoir une petite parcelle de vitamines naturelles, même à domicile. Selon une conférence que je viens de suivre, une jeune pousse de brocoli aurait les mêmes substances nutritives que le brocoli que nous achetons au marché, en moins gros.

Le corps a ses besoins
aliments
Parce que je suis naturopathe de carrière, la plupart des gens prĂ©sument que je suis vĂ©gĂ©tarienne. Et bien non, ce n’est pas le cas. Ma devise est “d’ĂŞtre en santĂ©”, pas “vĂ©gĂ©tarienne”, “vĂ©gĂ©talienne” ou “crudivoriste.” J’ai suivi des rĂ©gimes vĂ©tĂ©gariens, vĂ©gĂ©taliens, crudivoristes, macrobiotiques et bien d’autres, soit pour les essayer et observer les rĂ©actions de mon corps, soit pour une saison selon mes besoins de santĂ©.
J’Ă©tais crudivoriste-vĂ©gĂ©talienne au commencement de mon divorce, qui a engendrĂ© Ă©normĂ©ment de stress. Un de mes collègues, un naturopathe, m’a dit que j’allais mourir si je ne commençais pas Ă  cuire mes aliments et Ă  les Ă©picer fortement. Mon mĂ©ridien du rein Ă©tait tellement Ă©puisĂ© (je vivais dans la terreur) qu’il avait besoin d’ĂŞtre rĂ©chauffĂ©. A cette pĂ©riode, je pensais que la nourriture crue Ă©tait la meilleure et la plus digestible, pour tous les maux. J’ai fait des recherches et trouvĂ© qu’il avait peut-ĂŞtre raison. D’autres personnes Ă©taient dĂ©cĂ©dĂ©es d’un mĂ©ridien affaibli. Je me suis mise Ă  cuire certains lĂ©gumes et Ă  ajouter des piments Ă  mes menus. Je m’en suis sentie mieux.
aliments
Quelques annĂ©es plus tard, alors que je suivais un cours de naturopathie, l’instructeur m’a fait remarquer que mes troubles digestifs provenaient du fait que je ne mangeais pas de viande. Je suis du groupe sanguin O et du groupe mĂ©tabolique “protĂ©ines”. Mon corps a besoin de protĂ©ines animales et de matières grasses. Il ne peut guère digĂ©rer les cĂ©rĂ©ales. L’idĂ©e de manger de la viande ne m’attirait guère. Cela me rĂ©pugnait plutĂ´t. Un jour, j’Ă©tais au restaurant avec quelqu’un qui mangeait un steak saignant. J’en ai demandĂ© un petit morceau… un sursaut d’Ă©nergie me secoua. C’Ă©tait dĂ©licieux et j’en avais besoin. La viande que je choisis provient d’animaux vivant dans des conditions naturelles et ayant Ă©tĂ© bien traitĂ©s durant leur vie.
aliments
L’alimentation ne doit pas devenir une religion. Elle peut diviser les groupes, certains se sentant plus spirituels parce qu’ils ne mangent pas de viande… alors que d’autres se sentent plus mĂ»rs parce qu’ils en mangent. Soyons conscients de nos besoins et nourrissons-nous d’aliments nutritifs et naturels. C’est lĂ  la clĂ© de la santĂ©.

Santé, vitalité et longévité
La longévité en bonne santé, heureuse et prospère se rencontre chez des individus qui : aliments
•
aliments
ont un mode de vie actif,
• dégustent des aliments à basses calories et à haute teneur nutritive,
• font de la détoxication saisonnière,
• apprécient leurs émotions et leur permettent de parcourir leur chemin sans blocage,
• focalisent leur attention sur les tâches à accomplir,
• ont une bonne relation avec leur subconscient,
• vivent selon les désirs de leur cœur.

A votre bonne santé !
aliments
Danielle J. Duperret
Docteur naturopathe et holistique, ND/PhD - Las Vegas (USA)
dynamicdr1@gmail.com
www.DanielleDuperret.com/fr
aliments
Conférence internet
jeudi 12 septembre 2013 Ă  20h30
Première confĂ©rence sur l’internet du cycle : « Les 5 clĂ©s du bien-ĂŞtre sur la Terre », par Danielle J. Duperret : ClĂ© n°1- SantĂ© et vitalitĂ©
Informations ICI.


Si vous aussi, souhaitez vous exprimer et être présent sur Energie-Santé,


4 commentaires sur « Les aliments sont-ils importants ? »

Antonin, a exprimé, le
[-]

Bonjour, comment puis-je connaître mon groupe métabolique?

Merci d’avance!

Antonin

Jean-Paul, a exprimé, le
[+]
Bonjour Gresset, L'abonnement en tant que Membre Energie-Santé qui coûte 8 euros par mois, est sans obligation de durée : 1 jour, 1 mois, 1 an, 10 ans… c'est vous qui décidez ! Pour stopper vo...
gresset, a exprimé, le
[+]
bonjour je reçois "Energie santé" je trouve ça absolument super. J'ai lu le résumé de DANIELLE J. DUPERRET;cela ma beaucoup parlé et intéressé; j'aurais aimé participer à sa conférence, j'...
Isler Christiane, a exprimé, le
[+]
Bonjour, Merci pour cet excellent article. Ce qui m'a interpellée c'est le fait que vous apparteniez au même groupe sanguin que moi (les mangeurs de viande) et que vous mentionnez des symptômes c...

Laisser un commentaire



Nom(*)

Email(*)

Ville - Pays(*)

(*)Tous les champs sont obligatoires – Votre email ne sera pas publié

Entrez votre commentaire


27-30 avr. 2017 : Festival Ă  Genac (16)
10ème Festival du Chamanisme 
par Le Cercle de Sagesse de l'Union des Traditions Ancestrales

28 avr. 2017 : Conférence à Moirans (38)
Soins EssĂ©niens 
par Jean-Paul Thouny

13-14 mai 2017 : Salon Ă  Villefranche (69)
Le Salon des Z'Arts Zen de Villefranche s/SaĂ´ne
par Le Z'Arts Zen

20-21 mai 2017 : St Etienne-de-Corcy (01)
Le Salon des Z'Arts Zen de St Etienne-de-Corcy
par Le Z'Arts Zen

2 juin 2017 : Conférence à Moirans (38)
Monde en changement ou ... changement de monde ?   par Monique Mathieu

17-22 juillet 2017 : Stage Ă  Marsanne (26)
Stage de danse libre
par Anne-Marie Bruyant

02 avril 2017 Salon
Salon Ma Santé Globale
Granby (Québec)

04 avril 2017 : début de formation internet
Introdution Ă  l'Astrologie holistique 
par agnès andersen

08 avril 2017 Salon
Salon Ma Santé Globale
St Jean-sur-Richelieu (Québec)

© 2008-2015  Energie-Santé - - à propos - mentions légales - partenariat